Je suis sûre que ça t’est déjà arrivé de passer (perdre) beaucoup de temps à râler :
– des chaussettes qui traînent,
– un collègue qui parle trop fort,
– un conjoint qui rentre trop tard,
– l’hiver qui dure,
– des enfants qui ne veulent pas se brosser les dents
-etc 

La liste est longue et tu la connais aussi bien que moi ! On perd aussi beaucoup de temps à râler contre le temps lui-même :
– trop de temps jusqu’aux prochaines vacances,
– pas assez de temps pour sortir en amoureux,
– trop de temps au boulot,
– pas assez à la maison… 

Au secours, c’est épuisant, non ?!

On le sait pourtant, personne n’est parfait et aucune vie n’est parfaite non plus. 

Le cerveau est ainsi fait qu’il retient plus facilement le négatif, héritage de nos ancêtres préhistoriques qui devaient être particulièrement vigilants face aux dangers. Ils étaient en mode « survie ».
Notre cerveau nous protège contre les agressions extérieures pour notre propre sécurité et il enregistre ces situations pour éviter qu’elles ne se reproduisent. Les expériences négatives ont un plus fort impact physiologique que les positives, voilà pourquoi elles nous marquent plus. 

Alors, tout est fichu ?
On est condamné à voir la vie en gris ?

C’est le moment de changer de regard sur ta vie !

Pour changer de regard (sans aller jusqu’à voir la vie en rose à chaque heure du jour et de la nuit, on est pas des bisounours !), découvre le pouvoir de la gratitude.

Tu remarqueras qu’il n’est pas question ici de « changer de vie » mais de « changer son regard sur la vie », beaucoup plus accessible et sûrement moins anxiogène ! 

La gratitude, selon le dictionnaire, est l’expression de la reconnaissance envers quelqu’un ou quelque chose. On sait dire merci (bon, pas toujours c’est vrai) à celui qui nous tient la porte, à la boulangère qui nous souhaite une bonne journée, à l’ami qui nous offre un cadeau pour notre anniversaire. On apprend très tôt à nos enfants ce « mot magique« .
C’est déjà un bon début de savoir remercier pour les petites choses. 

La gratitude, un état d’esprit

Mais la gratitude, ce n’est pas que ça, c’est un état d’esprit qui permet de voir ce qu’il y a de positif dans notre vie :
– l’observation d’un beau coucher de soleil sur les toits de la ville,
– la reconnaissance de ce que nos parents ont pu faire pour nous,
– le sentiment d’avoir de la chance quand une place de parking se libère juste devant nous…

Que l’événement soit anecdotique ou exceptionnel, c’est pareil, on peut en éprouver de la gratitude !  

« La gratitude, c’est un sentiment de reconnaissance que nous éprouvons lorsque nous réalisons la saveur de ce que nous vivons : c’est un rayon de soleil sur la joue, par exemple, c’est l’odeur d’un bébé, surtout quand c’est le sien. »

Florence Servan-Schreiber, conférence TedX Le pouvoir de la gratitude

La gratitude est donc bien à trouver au cœur de notre vie, où que nous vivions, avec ou sans enfants, dans un moment difficile ou pendant une période heureuse de notre vie.
On peut toujours trouver de quoi dire merci, même quand tout semble chiant !

Quelques exemples pour vous donner des idées :

  • J’étais en retard et je n’ai eu que des feux verts ;
  • En triant mes papiers, j’ai retrouvé un billet de 10€ !
  • Mon assistante maternelle m’a félicitée ;
  • J’ai déclaré mes impôts un jour avant la fin ;
  • Ma fille n’a pas hurlé pour prendre sa douche ;
  • Il a plu toute la journée, sauf quand j’ai récupéré les enfants à l’école ;
  • Mon voisin timide et renfermé m’a dit “bonjour” ;
  • Ma meilleure amie ne m’en veut pas d’avoir oublié le jour de son anniversaire ;
  • J’ai lu un article qui m’a donné envie de connaître le pouvoir de la gratitude !

Pour aller plus loin

Livre 3 kifs par jour de Florence Servan-Schreiber
Formation Du bonheur en barre